Impermanence

Le temps file, on croit à l’indélébile et tout s’efface pourtant, tout semble si futile.

En l’essence, naître, vivre et mourir, disparaître, c’est cette vérité là encore : l’impermanence

Tout change, rien ne reste ni demeure, point d’éternité, regardez couler le Gange…

Dès lors, que nous reste t-il après coup? Une vie au delà, temps d’espoir ? Cela vaudrait de l’or !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *